Les nommés pour l’Oscar du meilleur festival 2015 sont…

La liste des nominations pour la 88è cérémonie des Oscars confirme à quel point Cannes a été plus que jamais le centre de la planète cinéma pour l’année 2015. Les autres festivals doivent faire avec les restes, plus ou moins beaux.

CANNES : 26 nominations

Le festival de Cannes aura donc écrasé l’année cinématographique 2015 sur tous les plans, depuis les classements critiques jusqu’aux nominations pour les Oscars. La tornade inattendue Mad Max : Fury road (10 nominations, deuxième plus grand total) vient compenser la légère déconvenue de Carol (6 nominations « seulement », sans Meilleur film ni réalisateur) ; les accessits de Sicario (3) et Vice-versa (2, avec Meilleur scénario en plus de Meilleur film d’animation) et les films en langue non anglaise (le favori Le fils de Saul, l’assimilé français Mustang et le colombien L’étreinte du serpent) font le reste. Enfin, la présence d’Amy parmi les Meilleurs documentaires était plus attendue que celle de Youth pour la Meilleure chanson.

VENISE : 14 nominations

La sélection vénitienne a beau avoir été une des pires de ces dernières années, la Biennale est le seul festival à résister quelque peu au colosse cannois. Elle le doit aux deux films américains chipés au nez et à la barbe de Toronto et Telluride, Spotlight (6 nominations) et Danish girl (4). Deux documentaires et deux films en langue non anglaise complètent les nominations de Venise, avec dans chaque catégorie un film de 2015 (Winter on fire et A war) et un de 2014 (The look of silence et Theeb).

SUNDANCE : 8 nominations

Sans gros coup semblable au duo Whiplash et Boyhood de l’an dernier, Sundance doit se contenter de l’outsider Brooklyn (3 nominations) et puiser dans sa réserve habituelle, les documentaires. Avec une originalité cette année : à côté de Cartel land et de What happened, miss Simone ? nominés comme Meilleur documentaire, deux autres (The hunting ground et Racing extinction) le sont pour… leurs chansons. Shaun le mouton, qui avait eu sa première mondiale à Sundance, apporte la dernière nomination.

TORONTO : 8 nominations et TELLURIDE : 7 nominations

Les deux festivals nord-américains rivaux directs de la Biennale de Venise arrivent au coude-à-coude, mais par des voies détournées. Toronto doit presque tout aux 7 nominations de Seul sur Mars de Ridley Scott (qui a déjà gagné 2 Golden Globes), et passe in extremis devant Telluride grâce à l’ajout de la nomination surprise de Bryan Cranston comme Meilleur acteur pour Trumbo. Du côté de Telluride, les nominations sont un peu plus équitablement réparties entre trois films : Room de Lenny Abrahamson (4, dont celle de la favorite parmi les Meilleurs actrices Brie Larson), Steve Jobs (2, pour Michael Fassbender et Kate Winslet mais rien pour le scénario d’Aaron Sorkin) et Anomalisa, qui se glisse dans la liste des Meilleurs films d’animation et que Telluride avait projeté avant Venise.

NEW YORK : 6 nominations et AFI : 5 nominations

Eux aussi sont réunis, bien que géographiquement séparés par un continent (l’AFI film festival se tient à Los Angeles). Ils doivent en effet tous deux l’ensemble de leurs nominations à un seul film, respectivement Le pont des espions (6) et The big short (5). Notons au passage qu’est nominé dans la catégorie Meilleur réalisateur le metteur en scène du second, Adam McKay, mais pas celui du premier (un certain Steven Spielberg).

BERLIN : 4 nominations

Incontestablement le grand perdant de cette année. La Berlinale rameute ses quatre nominations le plus laborieusement du monde, grâce aux costumes de Cendrillon, à la chanson de 50 nuances de Grey et au maquillage du Vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire, passé au festival en 2014. En somme, Berlin n’a à présenter qu’une seule nomination de valeur, celle de Charlotte Rampling au titre de Meilleure actrice pour 45 ans.

Hors festival : 25 nominations

C’est finalement là que se trouve le seul véritable obstacle à l’hégémonie cannoise, dans l’angle mort du circuit des festivals. Le fait que le favori de la cérémonie The revenant et ses 12 nominations (plus grand total) n’a été présenté nulle part y est évidemment pour beaucoup. Les huit salopards apporte sa contribution (plus ténue qu’imaginée, 3 nominations dont aucune pour Tarantino lui-même) à cette sédition, de même que les inévitables nominations techniques de Star Wars VII (5), les surprises Ex machina et N.W.A. (respectivement 2 et 1), et les nommés isolés mais néanmoins possibles futurs vainqueurs Jennifer Lawrence (pour Joy) et Sylvester Stallone (pour Creed).

La 88ème cérémonie des Oscars aura lieu le dimanche 28 février 2016.