A La Rochelle, génie de Hawks et de Bruno Dumont

Festival sans compétition, la Rochelle offre la programmation la plus riche et la plus attrayante du début de l’été, aussi bien en termes de rétrospectives (Dumont, Hawks, cinéma muet soviétique, Bernadette Lafont, classiques restaurés…) que d’avant-premières (reprises cannoises, pour certaines en présence de leur réalisateur/trice). The place to be. 

EL DORADO de Howard HawksLe festivalier ne saura où donner de la tête entre les avant-premières de films cannois, les rétrospectives et les reprises de films de patrimoine, certains dans leur version restaurée comme La mort aux trousses, Playtime, Paris, Texas ou les russes Le Cuirassé Potemkine et L’homme à la caméra, présentés dans le cadre du focus « L’âge d’or du cinéma muet soviétique ». S’il préfère les vivants, il lui faudra aller voir du côté de Bruno Dumont (rétrospective intégrale, Le Pt’it Quinquin compris), Hannah Schygullah (égérie fassbinderienne et réalisatrice de cinq courts métrages), Brigitte Fossey et Alain Cavalier, tous présents à la « Ville Blanche » entre le 27 juin et le 6 juillet 2014. S’il préfère les morts, il pourra « Se souvenir de Bernadette Lafont » (titre de la programmation consacrée à l’actrice disparue en juillet 2013) ou se délecter de la rétrospective Howard Hawks, génie de la comédie et cinéaste de la survirilité (« t’as vu mon gros pistolet ? ») qui a deux points communs avec John Ford : le western et John Wayne, acteur du vieillissement comme aime à le souligner Luc Moullet dans La politique des acteurs. Wayne et Mitchum claudicant dans le dernier plan de El Dorado (1966), voilà un beau symbole de l’épuisement de la forme classique, un an avant l’avènement du Nouvel Hollywood. On pourra voir ou revoir Wayne dans ce dernier film de Hawks mais aussi dans La rivière rouge, Rio Bravo et Hatari.

Le festival rendra également hommage, en leur présence, à deux personnalités dont le travail reste méconnu du grand public : le belge Jean-Jacques Andrien et l’italien Pippo Delbono. Côté découverte, on ne sait pas trop quoi attendre du focus consacré à Midi Z. Son polar Poor Folkvu aux 3 Continents 2013, ne nous avait pas convaincu. Quid de Ice Poison, son dernier film en date présenté à la dernière Berlinale ? Au vu de son synopsis (la vente de métamphétamine dans une région multi-ethnique de Birmanie), il y aurait à dire sur Midi Z comme cinéaste frontalier, situant ses récits et ses personnages dans plusieurs territoires (Birmanie, Thaïlande, Taïwan) et refusant de choisir entre fiction et documentaire.

Pour ce qui est des reprises cannoises, la liste est longue. On y retrouvera quelques films déjà chroniqués ici : Bande de filles de Céline Sciamma,  La belle jeunesse de Jaime Rosales, Jauja de Lisandro Alonso, Mange tes morts de Jean-Charles Hue, Les Merveilles d’Alice Rohrwacher, The Tribe de Myroslav Slaboshpyskiy, White God de Kornél Mundruczo. 

 

SOIRÉES ET RENDEZ-VOUS : 

Soirée d’ouverture vendredi 27 juin à 20h avec Bande de filles présenté par Céline Sciamma

Rencontre autour du cinéma d’animation tchèque le samedi 28 juin à 16h15 à La Coursive (salle de spectacle, lieu de projection et centre névralgique du festival)

Soirée Bernadette Lafont dimanche 29 juin à 20h avec La Fiancée du pirate présenté par Nelly Kaplan

Rencontre avec Hanna Schygulla animée par Nicolas Thévenin (revue Répliques), le lundi 30 juin à 16h15 à La Coursive

Rencontre autour d’Howard Hawks le jeudi 3 juillet à 16h15, à La Coursive

Rencontre avec Bruno Dumont animée par Jean-Michel Frodon (Slate), le mercredi 3 juillet à 16h15 à La Coursive

Projection en plein air de La mort aux trousses (version restaurée) vendredi 4 juillet à 22h30 (entrée libre)

Nuit Blanche des films d’évasion du samedi 5 juillet (20h) au dimanche 6 juillet (7h, petit déjeuner offert sur le Vieux Port) avec La Grande Illusion, Seuls sont les indomptés, Le Trou et La Grande évasion et « quelques surprises »

Soirée de clôture dimanche 6 juillet à 20h15 avec Geronimo présenté par Tony Gatlif et Céline Sallette

 

Pour plus de renseignements, cliquez ici