BRIVE 2014 : Kôji Wakamatsu et Varda, Tsaï Ming-liang et Grémillon…et des « fusils à pompe »

Orient vs Occident, vierges « porno » de Wakamatsu, Agnès Varda in extenso, Jean Grémillon inédit et « fusils à pompe » nouvelle génération : une riche programmation pour la manifestation dédiée au moyen métrage. 

Mystères de l’Orient chez João Pedro Rodrigues & João Rui Guerra da Mata (Majhong), mystères de l’Ouest dans le dernier film de Tsaï Ming-liang présenté en séance spéciale (Le voyage en Occident), raretés du cinéma de Jean Grémillon (Daïnah la métisse, Le 6 juin à l’aube) et premiers films érotiques de Koji Wakamatsu (Quand l’embryon part braconner, Les Anges violés, La Vierge violente…) : il y aura un va-et-vient passionnant entre l’Europe et l’Asie lors de cette onzième édition du festival de Brive.

La Compétition Européenne est l’autre raison de se déplacer jusqu’à la Gaillarde. Elle est chaque année d’un très bon niveau (on y a vu Guillaume Brac, Justine Triet, Virgil Vernier ou encore Sébastien Betbeder). Les spectateurs auront l’opportunité de voir Peine perdue d’Arthur Harari, passé par Belfort, ainsi que l’Ours d’Or du meilleur court métrage Tant qu’il nous reste des fusils à pompe de Caroline Poggi et Jonathan Vinel, tous deux interviewés dans le dossier que les Cahiers du cinéma ont consacré ce mois-ci aux étudiants en cinéma. Notons également la présence de Shadow of a cloud de Radu Jude qui a déjà réalisé deux longs métrages remarqués en festivals (La fille la plus heureuse du monde, Papa vient dimanche).

Avec la compétition, la programmation la plus conséquente reste le « Parcours Agnès Varda » : 17 films parmi lesquels Cléo de 5 à 7, La Pointe CourteJacquot de Nantes mais également ses documentaires (Les Plages d’AgnèsDaguerréotypes), ses courts touristiques (Ô saisons, ô châteaux, Plaisir d’amour en Iran, Du côté de la côte, dédicacé à André Bazin) et ses courts parisiens (Les Dites Cariatides, L’Opéra-Mouffe, Elsa la rose, Le Lion volatil)

Le traditionnel focus « jeune cinéma » est consacrée à la Suisse, avec 5 programmes de moyens métrages allant de 1989 à 2013. Côté professionnel, le festival reconduit les ateliers de pitching inaugurés l’année dernière. 12 à 15 réalisateurs viendront présenter leur projet devant producteurs et spectateurs. On attend encore de savoir quels films composent la carte blanche de Diane Baratier, directrice de la photographie et réalisatrice qui a été l’assistante de Raoul Coutard.

Compétition Européenne

‘A UICATA de Michele Pennetta

ANIMAL SERENADE de Béryl Peillard

NOTHER HUNGARY de Nagy Dénes

BOY de Julie Madsen

D’OU QUE VIENNE LA DOULEUR de Khalil Cherti

ENNUI ENNUI de Gabriel Abrantes

EXTRASYSTOLE de Alice Douard

IL EST DES NôTRES de Jean-Chistophe Meurisse

JOANNA de Aneta Kopacz

LES JOURS D’AVANT de Karim Moussaoui

KARAOKE DOMESTIQUE de Inès Rabadan

KK (THE GIRL WITH THE DOG) de Wiktor Ericsson

THE LOVE EQUATION OF HENRY FAST de Agniesza Elbanowska

MAHJONG de João Pedro Rodrigues & João Rui Guerra da Mata

METAMORPHOSES de Shanti Masud

OCEAN de Emmanuel Laborie

PAPA OOM MOW MOW de Sébastien de Fonseca

PEINE PERDUE de Arthur Harari

PETIT MATIN de Christophe Loizillon

PRIDE de Pavel G. Vesnakov

SHADOW OF A CLOUD de Radu Jude

SHOOT ME de Narges Kalhor & Benedikt Schwarzer

SUNNY de Barbara Ott

TANT QU’IL NOUS RESTE DES FUSILS A POMPE de Caroline Poggi & Jonathan Vinel

TOUT CE QUE TU NE PEUX PAS LAISSER DERRIÈRE TOI de Nicolas Lasnibat

 

SÉANCES SPÉCIALES (Hors Compétition)

MILLE SOLEILS de Mati Diop

LE QUEPA SUR LA VILNI de Yann Le Quellec

LE VOYAGE EN OCCIDENT de Tsaï Ming-Liang

 

PANORAMA SUISSE

TOUS A TABLE de Ursula Meier

LA PETITE BOITEUSE de Robin Harsch

LA MOTO DE MA MÈRE de Séverine Cornamusaz

RENÉ de Tobias Nölle

KICK THE HABIT de Peter Liechti

OS VIVOS TAMBEM  de Basil Da Cuhna

TOULOUSE de Lionel Baier

AUF DER STRECKE de Reto Caffi

HELLO STRANGER de Thomas Ammann

REISE OHNE RÜCKKEHR de Esen Isik

ALBUM DE FAMILLE de Fernand Melgar

LE MONDE EST COMME ÇA de Fernand Melgar

 

KÔJI WAKAMATSU 

Les films seront présentés par le spécialiste du cinéma japonais Stéphane du Mesnildot. 

QUAND L’EMBRYON PART BRACONNER (1966)

LES ANGES VIOLÉS (1967)

LA VIERGE VIOLENTE (1969)

VA VA VIERGE POUR LA DEUXIEME FOIS (1969)

LE FOU DE SHINJUKU (1970)

 

Le 11e Festival du cinéma de Brive se déroule du 8 au 13 avril 2014