Incroyables, mais vrais : nos pronostics pour CANNES 2033 !

Vous trouvez les prévisions pour Cannes 2013 déjà obsolètes ? Accreds chevauche sa machine à voyager dans le temps pour vous donner ses pronostics de sélection pour Cannes 2033 ! Nous aurions pu pousser plus loin et ramener directement le palmarès, mais il aurait manqué le charme des spéculations. De retour du futur, nous posons donc cette question : quels films sont les plus susceptibles d’être soumis au flair et à la vista du président du jury, Dany Boon ? Découvrez nos dix favoris.

 

3 ZEROS 2 : 6-0 de Fabien Onteniente

Fabien OntenienteFabien Onteniente a gagné son pari en organisant enfin ses assises de la comédie qu’il demandait de tout son être. Voilà près de quinze ans qu’il règne sur le rire français avec des succès comme AïePad (2017), dans lequel un groupe d’amis se lance dans le business des tablettes numériques ; Jokari (2020), dans lequel un groupe d’amis se lance dans le business du jokari, loisir de nouveau à la mode ; et Gym Khana (2025), dans lequel un groupe d’amis se lance dans le business de la gym et du cannabis (1 millions d’entrées, plus gros succès de l’année 2025 en France… Oui, le box office a bien changé). Enfin la reconnaissance d’Onteniente par l’intelligentsia cannoise qui devrait être sensible à sa nouvelle proposition : une suite à 3 zéros, trente ans après, dont le sous-titre indique très clairement qu’elle accomplit l’exploit d’investir à la fois les terrains de foot et les courts de tennis.

 

QUAND LE SAGE MONTRE LA LUNE de Manoel de Oliveira

Manoel de OliveiraManoel de Oliveira reste le seul cinéaste encore en activité à avoir débuté au temps du muet. Il a connu le sonore, la couleur, le cinémascope, le relief, l’odorama (sentir l’image), le sensotronique (toucher l’image ; procédé qui a relancé l’exploitation des films X en salles), et le miamorama (goûter l’image ; procédé qui a valu à la saison 28 de Masterchef d’être adaptée au cinéma). A 125 ans, le maître portugais s’est découvert une nouvelle jeunesse, depuis que la consommation de sang de jeunes vierges a été légalisée, au point de ressembler étonnamment à l’ancienne star des adolescentes, Justin Bieber. Quand le sage montre la lune s’annonce comme une œuvre surprenante, où la malice côtoie les étoiles.

 

VIVA ESPANA ! de Pedro Almodóvar

Pedro AlmodovarUn nouvel affront à prévoir pour Pedro Almodóvar ? Le réalisateur espagnol fêtera-t-il sa vingtième sélection et peut-être, enfin, sa première Palme d’Or ? Depuis la privatisation totale de l’Espagne et son rachat par Ikea en 2016, Almodóvar a fait de chacun de ses films une tribune contre le fabricant de meubles suédois. Entre ClicClac en 2017 et Billy, Pax, Breim et Morbik s’envoient en l’air en 2029, violente parabole sur les systèmes de rangements et d’armoires, le grand Pedro s’est fait plus politique encore que son ancien confrère et actuel président du Conseil italien, Nanni Moretti. Nul doute que Cannes saura accueillir comme il se doit ce nouvel opus, que la rumeur dit peu aimable avec les célèbres clés de montage en L du géant suédois.

 

TRANS/EUROPE/EXPRESS de Lars Von Trier

Lars Von TrierLars Von Trier a tout connu sur la Croisette. Le bannissement en 2011 suite à ses propos sur Hitler, la consécration en 2019 avec le pourtant contestable Cochonne, son film dédié à la vie secrète et dissolue de Mère Thérésa, le scandale en 2026 avec Juanita X, premier film pornographique en sensotronique, présenté en clôture du Festival afin de permettre aux techniciens de surface de nettoyer le Grand Théâtre Lumière à leur rythme. Film de 54 heures construit autour d’un groupe de transsexuels traversant l’Europe pour coucher avec le diable, TransEuropeExpress devrait s’attirer les grâces des sélectionneurs pour la performance a priori ébouriffante de Charlotte Gainsbourg dans le rôle d’un train.

 

LUMINESTA OSCURITA de Laurent Ruquier

Laurent RuquierLaurent Ruquier aura pris son temps, mais ça y est : son premier long-métrage en tant que réalisateur est prêt, et il s’impose comme l’un des candidats les plus sérieux à une sélection.  Avec Harmony Korine au scénario et la participation de Leos Carax à la mise en scène (Ruquier et lui ont travaillé ensemble dans Holy Motors 3, en 2027, film consacré à la Formule 1, très différent des deux précédents volets), Laurent Ruquier est passé de docteur ès rires à artiste torturé et cérébral. Près de six ans sans donner de nouvelles et voilà Luminesta Oscurita : film au sublime noir et blanc, sur les coulisses de On n’demande qu’à en rire, machine impitoyable à concasser les talents, une oeuvre présentée comme une parabole renversante sur le devenir machine des hommes.

 

SOUS LA TOILE… LA VERRAS-TU ? de X.O.

X.O. dans les bras de sa mamanElle est probablement ce que le cinéma japonais a produit de plus radical et étonnant : X.O., deux lettres pour désigner cette plasticienne de six ans, éduquée à l’art par la manipulation de ses propres matières fécales dès l’âge de trois ans. Déjà plus jeune diplômée de la FEMIS, cette francophone pourrait bien devenir la plus jeune réalisatrice jamais sélectionnée à Cannes, avec Sous la toile… La verras-tu ?, annoncé comme la quête sans concession d’une souris verte qui courrait dans l’herbe. Gageons que X.O. connaisse une destinée plus belle que Sandy Gruzansky, sélectionnée à l’âge de sept ans, devenu junkie à huit, et suicidée à neuf, sur les marches du palais, en s’empalant sur le sabre d’un garde républicain.

 

ECORCE de Valentin Iordanescu

Valentin IordanescuLa trajectoire de Valentin Iordanescu ne cesse d’étonner. Le plus célèbre des tueurs en série roumains, amnistié en 2025 suite à un quintuple vice de procédure, a décidé de sublimer sa pulsion de meurtre pour créer des films. Sang a fait scandale sur la Croisette en 2030, quand la critique a soutenu que l’hémoglobine a l’image était de la vraie. Nerfs a de nouveau fait souffler le vent de la colère, cette fois en 2032, quand la critique s’est évanouie devant le dénervage en plan-séquence d’un cadavre. Ecorce, dernier volet de sa trilogie « Dans ta gueule », ne devrait pas déroger à la règle. On prévient que des sacs en papier seraient distribués à l’entrée du Grand Théâtre Lumière pour soulager les estomacs les plus sensibles… La probable grande séance de minuit.

 

 

MONOPOLY : LE FILM de Jean-Luc Godard

Jean-Luc GodardC’est la patate chaude que se repasse le tout Hollywood depuis vingt ans. James Cameron, Martin Scorsese et Kathryn Bigelow s’y sont cassé les dents. On n’en attendait plus rien. C’était sans compter sur Jean-Luc Godard, roi du box-office mondial depuis dix ans, grand manitou du divertissement qui, à 103 ans, bénéficie d’un budget faramineux de dix milliards de dollars pour réaliser cette adaptation du célébrissime jeu de société. Paris a été démontée, puis remontée, puis encore démontée, puis remontée, pour les besoins du tournage. Dix millions de personnes ont été déplacées, puis ramenées, puis déplacées, puis relogées dans des maisons vertes qui sont devenues des hôtels rouges sans fenêtre. Un dé d’un kilomètre de côté a été construit sur le Champ de Mars. Le casting est haut en couleurs, avec François Hollande et un clone de Raël dans les rôles des pions.

 

PAR OU T’ES RENTRE ? ON T’A PAS VU SORTIR de Carlos Reygadas

Carlos ReygadasLa curiosité est immense à l’idée de découvrir le nouveau film de Carlos Reygadas, septuple palmés d’or, revenu de la métaphysique pour se lancer dans la comédie. Avec ce remake du film de Philippe Clair qui mettait en scène Jerry Lewis, Jackie Sardou et Marthe Villalonga, le génial mexicain se lance un défi de taille : glaner une huitième Palme d’Or. A signaler que ce serait une première sélection pour Valérie Damidot et Abel Ferrara, qui reprennent respectivement les rôles de Jerry Lewis et Jackie Sardou, dans un prometteur échange des sexes.

 

 

001.MOV de Christian Avid

Christian AvidDepuis l’automatisation des systèmes de prise de vues et des stations de montage, il est devenu très courant de voir des logiciels concourir au prix de la mise en scène. Après Jean-Claude Adobe en 2030, il se murmure que Christian Avid aurait ses chances de participation. Ce superordinateur a scanné le contenu des 9780 milliards de vidéos postées sur YouTube pour en tirer un film de 90 minutes, sobrement intitulé 001.mov, expliquant le mystère de la vie, de Dieu et des origines de l’homme. Les premières réactions sont intrigantes, puisqu’une projection test s’est soldée par un suicide collectif à la gloire du soleil. Les rares survivants sont devenus fous. Thierry Jacob prendra-t-il le risque de présenter cette œuvre probablement trop forte pour être supporté par les Hommes ? Réponse le 18 avril 2033.

 

Le 86ème Festival de Cannes se déroule du 15 au 26 mai 2033.