CINÉMARGES 2014 : Bruce LaBruce en apéritif et Yann Gonzalez en plat de résistance

La manifestation queer bordelaise célèbre sa 15e édition en compagnie de Yann Gonzalez et du nouveau Bruce La Bruce. Au programme : jeunesse et dissidences.  

« We’re here, we’re queer, get used to it » : le slogan mythique va bien à Cinémarges, le festival de film bordelais qui a le plus d’ancienneté. Qui vit dans le « Port de la Lune » connaît la fragilité de ce type de manifestation. Il y a donc de quoi se réjouir à l’idée que l’association bordelaise Cinémarges continue d’investir des salles comme l’Utopia et le Jean Eustache à Pessac mais aussi le campus, la grande Bibliothèque Municipale et dans le même quartier de Mériadeck l’Espace 29 qui accueille toute l’année ateliers, résidences d’artistes et expositions. S’y déroule le 11 avril une soirée avec performance et projections de vidéos d’artistes queers (Red Blind, Dorothée Smith, DJ Ambre). En off du festival, du 30 avril au 28 juin, l’Espace 29 accueillera « Identity Lab II », une exposition consacrée à la « dé/construction de l’identité ».

Pour ce qui est de la pure programmation, le festival puise dans les nouveautés et dans les raretés du cinéma indépendant. Les normes sexuées sont interrogées du côté des « Pas-sages adolescents », avec Gerontophilia en ouverture et cinq autres films (dont les débuts de Joseph Gordon-Levitt dans Mysterious Skin de Gregg Araki). Voici ce que nous disions du dernier Bruce LaBruce lors de notre bilan des festivals 2013 : « Vu à Venise à cause de son titre crapuleux, aimé grâce à sa délicatesse. L’histoire d’amour entre un adolescent qui aime les vieux et un homo noir qui a l’âge d’être son grand-père : pour rendre ça touchant, il faut du talent et c’est le cas de Labruce sur ce coup. » L’autre préoccupation de Cinémarges sera celle des « Dissidences ». Ou quand l’art croise l’activisme des Pussy Riot, du touche-à-tout américain David Wojnarowicz et de la philosophe espagnole Beatriz Preciado, connue également pour être la compagne de Virginie Despentes.

Elle aurait pu participer aux deux tables rondes qui se tiendront sur les thèmes « Filmer la jeunesse ? » et « Le genre n’est pas le sexe ». Elles seront co-animées par des spécialistes des gender studies comme Geneviève Sellier, Brigitte Rollet et Eric Macé. Il sera opportun d’y parler de Yann Gonzalez puisque pour la première fois en France un focus lui est consacré et en sa présence.

 

 

PAS-SAGES ADOLESCENTS

GERONTOPHILIA de Bruce Labruce

PUPPY LOVE de Delphine Lehericey

LITTLE GAY BOY de Antony Hickling

UNA NOCHE de Lucy Mulloy

MYSTERIOUS SKIN de Greg Araki

HIDE & SEEK de Su Friedrich

Séance de courts “jeunesse”

 

DISSIDENCES

SEX SERIES & OTHERS de David Wojnarowicz

TONGUE UNTIED de Marlon Riggs

PUSSY RIOT : A PUNK PRAYER de Mike Lerner et Maxim Pozdorovkin

THE PUNK SINGER de Sini Anderson

BORN IN FLAME de Lizzie Borden

FILLE OU GARCON : MON SEXE N’EST PAS MON GENRE de Valérie Mitteaux

 

NOUVEAUTÉS

BREATHE de Stacie Passon

FLOATING SKYSCRAPPERS de Tomasz Wasilewski

ONE ZERO One de Tim Lienhard

MAGIC MIRROR de Sarah Pucill

VIOLETTE LEDUC, LA CHASSE A L’AMOUR de Esther Hoffenberg

 

 

Lieux de projection : 

Cinéma Jean Eustache
Bibliothèque de Bordeaux Mériadeck
La Manufacture Atlantique
Universités de Bordeaux
Espace29
Bootleg

 

Le 15e Festival Cinémarges se tient du 5 au 13 avril 2014. Plus d’informations par ici : http://cinemarges.net/festival/