Que va devenir le Festival International du Film de la Roche-sur-Yon ?

Qu’en est-il du festival vendéen après le départ de son délégué général et de son directeur artistique ? Y aura-t-il une édition en 2014 ? 

Le 29 octobre dernier, Yannick Reix annonçait à Ouest France qu’il quittait ses fonctions de directeur du cinéma Le Concorde et de délégué général du Festival International du Film de La Roche-sur-Yon. Ce départ fait suite à sa nomination en tant que directeur du Café des Images à Caen. Il remplacera Geneviève Troussier au sein de cette structure importante tant sur le plan de la programmation (sorties salles, avant-premières, rencontres-débats) que sur celui de l’éducation à l’image.

Quelques jours plus tard, c’est son binôme Emmanuel Burdeau, ancien rédacteur en chef des Cahiers du Cinéma, critique pour Mediapart et auteur de plusieurs ouvrages, qui faisait part de son désir d’arrêter la programmation : « Notre relation de travail s’est construite avec le festival. Nous étions vraiment associés. Dans la mesure où Yannick Reix va faire autre chose, je ne me vois poursuivre sans lui, même si je suis fortement attaché au festival et à son avenir. » Burdeau tient néanmoins à rester un ami du festival : « Je serai là pour apporter mes conseils et aider, autant que faire se peut. »

Depuis 2010, les deux hommes avaient donné une nouvelle impulsion à une manifestation fréquentée mais sans véritable ligne éditoriale. A l’époque, le FIF n’existait pas. On parlait alors de « En route vers le monde ». Avec Burdeau en programmateur principal, une identité s’est imposée, avec notamment le concours des éditions Capricci. En quatre éditions, le FIF s’est installé dans le paysage festivalier français, organisant également des événements tout au long de l’année (séances spéciales de Promised Land de Gus Van Sant et de Histoire de ma mort d’Albert Serra).

Qu’en est-il aujourd’hui ? Que va devenir la manifestation ? Le Concorde et le festival cherchent leur nouveau directeur, qui sera, comme précédemment, une seule et même personne. Les personnes intéressées avaient jusqu’au 10 janvier pour répondre à un appel à candidature publié sur le site talents.fr et repris par Télérama et Le Monde. Des entretiens auront lieu fin janvier pour nommer le nouveau responsable qui entrera en fonction fin mars. Il est certain qu’une édition 2014 se prépare et sur la même période (octobre). Le travail éditorial sera-t-il radicalement différent ou dans l’esprit de ce qui a été fait jusqu’à présent ? Il faudra attendre encore quelques mois pour le savoir.

En bonus, notre plus beau souvenir du Festival. James L. Brooks, invité d’honneur de l’édition 2011, évoque son travail avec son acteur fétiche et ami Jack Nicholson : 

 

Source : Ouest France