Ils passent du court au long grâce à la Semaine de la Critique

La plus ancienne sélection parallèle du Festival de Cannes songe à l’avenir de ses poulains. Pour la deuxième année consécutive, elle renouvelle son Next Step Lab, un programme d’ateliers organisés avec le TorinoFilmLab du 6 au 11 décembre. Son but ? Aider les cinéastes dont les courts-métrages ont été sélectionnés à la Semaine, à passer plus facilement au long-métrage.

Cinq jours pour grandir. Dix réalisateurs de courts-métrages retenus par la Semaine de la Critique. Huit consultants et trois experts pour les aider à se lancer dans la préparation de leur premier long, en travaillant aussi bien sur le scénario que sur la prise en compte du marché cinématographique. Ils viennent de Chine, comme Hu Wei, réalisateur de La Lampe au beurre de yak, récompensé partout dans le monde et cité à l’Oscar 2015 du meilleur court-métrage de fiction ; de France, comme Cécile Ducrocq et Yann Delattre ; de Roumanie (Andrei Cretulescu, réalisateur de Ramona, Prix Canal + du court-métrage à la Semaine 2015), de Suède, d’Indonésie, d’Italie, etc. Les heureux bénéficiaires de ce programme privilégié peuvent en plus compter sur la présence de cinq compositeurs français, choisis par la SACEM pour leur présenter leur travail, comme le font Alice Winocour et Gesaffelstein, attendus pour une masterclass autour de leur dernier travail commun, Maryland, sélectionné au Certain Regard cette année.