VENISE 2013 : le palmarès

Présidé par Bernardo Bertolucci, le jury de la 70e Mostra se montre peu inspiré, en récompensant Sacro Gra, faible documentaire de Gianfranco Rosi consacré au périphérique romain, et Miss Violence, ratage grec construit autour d’un tortionnaire mi-Marc Dutroux mi-Josef Fritzl. Même le principal prix Orizzonti revient à un film plus que contestable, Eastern Boys de Robin Campillo. Seul Tsai Ming Liang surnage, comme une aberration, avec son Prix du Jury. Un palmarès qui ne reflète pas la bonne tenue de cette édition 2013.

LION D’OR :

SACRO GRA de Gianfranco Rosi

LION D’ARGENT DU MEILLEUR REALISATEUR :

MISS VIOLENCE d’Alexandros Avranas

 

PRIX DU JURY :

STRAY DOGS de Tsai Ming Liang

 

COUPE VOLPI DE LA MEILLEURE ACTRICE :

Elena Cotta pour VIA CASTELLAN BANDIERA d’Emma Dante


COUPE VOLPI DU MEILLEUR ACTEUR :

Themis Panou pour MISS VIOLENCE d’Alexandros Avanas

 

PRIX DU MEILLEUR SCENARIO :

Steve Coogan et Jeff Pope pour PHILOMENA de Stephen Frears

 

PRIX « Marcelo Mastroianni » DU MEILLEUR JEUNE ACTEUR  :

Tye Sheridan pour JOE de David Gordon Green

 

PRIX DE LA MEILLEURE CONTRIBUTION TECHNIQUE :

DIE FRAU DES POLIZISTEIN de Philip Gröning

 

PRIX DU MEILLEUR FILM – SECTION ORIZZONTI :

STILL LIFE d’Uberto Pasolini

 

PRIX SPÉCIAL – SECTION ORIZZONTI :

RUIN d’Amiel Courtin-Wilson et Michael Cody

 

GRAND PRIX ORIZZONTI :

EASTERN BOYS de Robin Campillo

 

PRIX LUIGI DE LAURENTIS DU PREMIER LONG MÉTRAGE :

WHITE SHADOW de Noaz Desh

 

PRIX FIPRESCI 

TOM A LA FERME de Xavier Dolan