Orson Welles fait la première partie d’Abel Ferrara au Festival du Cinéma Invisible

Un nouveau rendez-vous en décembre : le Festival du Cinéma Invisible et sa ligne éditioriale atypique. Avec des morts et des vivants, des films qui ont pris de l’âge et des oeuvres qui ne demandent qu’à naître. Le cinéaste-musicien Abel Ferrara fait partie des invités d’honneur. Orson Welles fera sa première partie. 

Le Festival du Cinéma Invisible a vocation à montrer « les films  perdus, retrouvés, restaurés, censurés, maudits, interdits, les films  à  voir  avec  les  oreilles, à  écouter  avec  les  yeux ». Ce nouveau rendez-vous propose un montage singulier d’oeuvres canoniques et confidentielles voire clandestines, d’avant-premières et de reprises ripolinées.

 « Voir le passé au présent », « A voir avec les oreilles », « A voir avant tout le monde », « Voir l’impossible » (dans cette section projection du Sommeil d’or en présence de Davy Chou), des titres de programmation accrocheurs qui prouvent que l’intérêt d’un festival ne réside pas toujours dans la primeur et le prestige des premières mondiales.  

L’un des temps forts du Festival du Cinéma Invisible sera la séance spéciale de 4 : 44 Dernier jour sur terre en présence d’Abel Ferrara et de sa compagne Shanyn Leigh. En avant-programme seront projetés les huit minutes surréalistes de Hearts of Age, le premier court métrage d’Orson Welles (1934). L’accompagnement folk – celui de la version visible sur Youtube et, très certainement, la version officielle – devrait plaire à Ferrara. Les spectateurs de Marne-la-Vallée le verront peut-être ensuite traîner et chanter dans le bar du coin, comme c’est le cas à chaque fois que le new-yorkais traîne ses guêtres en festival.

 

Le Festival du Cinéma Invisible se déroule à la Ferme du Buisson (Marne-la-Vallée) du 7 au 16 décembre 2012

La séance spéciale de 4 : 44 Dernier jour sur terre a lieu le samedi 15 à 21 h en présence d’Abel Ferrara et de Shanyn Leigh