Film Minute 2011 : 60 films projetés, 60 minutes de festival

Pour sa cinquième édition, le Festival du film minute de Lille se tiendra le 3 décembre. Une seule date et une seule soirée puisque le festival diffuse une soixantaine de films… mais chacun d’une minute à peine.

Enfin un festival pour lequel personne n’est contraint de prendre des RTT pour s’y rendre ! Enfin un festival durant lequel aucun film ne risque d’ennuyer profondément ses spectateurs ! Chapeau aux créateurs du Film minute de Lille pour avoir trouvé la formule magique, recherchée depuis toujours par des milliers de sélectionneurs internationaux. Il ne s’agissait pas d’être plus exigeant dans sa programmation (au contraire ?) mais seulement d’enfiler bout à bout 60 court-métrages d’une minute.

En guise de comparaison vers le haut, le souvenir de Natural Glasses de Jens Lien (Norway of life) prouve que l’exercice peut s’avérer payant :

A Lille, malgré le risque certain d’indigestion, le programme pourrait aussi révéler quelques pépites. L’an passé, c’est World’s best mum de Jérôme Genevray et Camille Hedouin qui avait remporté le premier prix. Juste devant Entre deux maux il faut choisir le moindre, petite blague bien troussée de Sami Tlili. Les deux films, en intégralité évidemment, sont visibles ci-dessous.

Le Prix du jury, World’s Best Mum :

La Mention spéciale du jury, Entre deux maux il faut choisir le moindre :

Un certain Louis le Prince avait fait plus fort et ce, dès 1888 avec Une scène au jardin de Roundhay. Un film de deux secondes seulement. Deux secondes ? Il va sans dire que l’intrigue n’était pas des plus abouties, mais il s’agit certainement d’un fragment isolé d’un enregistrement plus long. Si le court-métrage est malgré cela considéré comme tel, c’est parce qu’il est désormais reconnu comme le tout premier film de l’Histoire du cinéma. C’est la mort de l’un de ses  quatre comédiens, en octobre 1888, qui permit d’attester de sa primauté.

Soyez attentifs, voici les deux premières secondes du Cinéma :

Enfin, pour revenir au format « 1 minute », à noter que se joue en ce moment à la Biennale de Lyon la pièce de théâtre la plus courte du Monde : Breath de Samuel Beckett, mise en scène par Daniela Thomas (la coréalisatrice d’Une famille brésilienne). Pas d’acteur, juste une scène, des sons et des sensations fortes.

Il existe des versions filmées de Breath sur le net, mais vous ne les trouverez pas ici. Oui, notre proposition est bien que vous achetiez un aller-retour pour Lyon avant le 31 décembre, dans le seul et unique but d’assister à une pièce de théâtre d’une soixantaine de secondes. Bon, vous avez 1 minute pour vous décider !