L’Acteur Festival de Dijon : première !

Par le - Dernière mise à jour le | 1 commentaire | Acteur Festival (Dijon)News | Tags: , , , , , , , , , , , , ,

Naissance d’une manifestation unique en son genre : un festival sur l’acteur de cinéma. Avec Michael Fassbender, HPG, Lolita Chammah, et la performance très attendue de Mathieu Amalric et Hippolyte Girardot. 

Au dernier Festival de la Roche-sur-Yon, où il présentait Les Chants de Mandrin de Rabah Ameur-Zaïmeche, le grand Jacques Nolot s’excusait d’être bavard : « les acteurs ne parlent jamais très bien des films vous savez ». Ce n’est pas l’avis des créateurs de l’Acteur Festival de Dijon. Comme son nom l’indique, cette nouvelle manifestation est consacrée aux artistes qui se trouvent devant la caméra. Leur parole vaut autant que les auteurs qui les filment, les regardent, les « dirigent ». Voilà la « politique des acteurs » de Luc Moullet mise en pratique. C’est encore plus intéressant quand ces mêmes acteurs sont aussi cinéastes comme Mathieu Amalric – parrain de la manifestation – et Hippolyte Girardot – le héros d’Un monde sans pitié animera une leçon de cinéma. Les deux acteurs français se sont croisés dans Un conte de Noël de Desplechin. Ils évoqueront leur métier lors d’une conversation-performance conçue par Amalric.

Pour son « édition zéro », l’Acteur Festival rend hommage à Jean-Pierre Kalfon mais également à Michael Fassbender (déjà !) qui ne fait que monter en puissance depuis Inglourious Basterds. Au programme : A Dangerous Method de Cronenberg en avant-première, Fish Tank d’Andrea Arnold et Shame de Steve McQueen (sortie le 7 décembre sur les écrans français), dans lequel Fassbender joue un « serial fucker » qui a de plus en plus de mal à jouir. Un rôle qui lui a valu le Prix d’Interprétation à Venise.

D’un sex addict l’autre. L’actualité de HPG (Il n’y a pas de rapport sexuel de Raphäel Siboni), plus habitué à déballer son engin que l’ami Fassbender, fait l’objet d’une séance spéciale, avec celles de Rabah Ameur-Zaïmeche (Les Chants du Mandrin, très peu apprécié par la rédaction) et du trop rare Stanislas Merhar (La Folie Almayer de Chantal Akerman) .

S’ajoute à cela Act’Up/ Emergences (rien à voir avec l’association militante), une sélection parallèle dédiée aux jeunes acteurs français. On devrait y voir Lolita Chammah dans Innocente de Samuel Doux et Memory Lane de Mikhaël Hers, et Louis Garrel (mouais…) dans Le petit tailleur et La règle des trois. Sophie Letourneur et Laetitia Goffi viendront parler de leur court métrage Le Marin Masqué. Signalons enfin la présence de Vincent Macaigne, le formidable acteur principal d’Un monde sans femmes de Guillaume Brac. Parfait, plein comme un œuf, ce film estival qui évoque aussi bien Rohmer que Rozier a été légitimement récompensé dans plusieurs festivals.  Il doit en effet beaucoup à son trio d’interprètes. Très beau programme en perspective.

 

L’Acteur Festival de Dijon se déroule du 8 au 11 décembre 2011. 

Pour plus d’informations :

http://edition-zero.acteur-festival.com/

À propos de l'auteur

Nathan Reneaud

Rédacteur cinéma passé par la revue Etudes et Vodkaster.com. Actuellement, programmateur pour le Festival International du Film Indépendant de Bordeaux et pigiste pour Slate.fr. "Soul singer" quand ça le chante.

Laisser un commentaire